Comment choisir un casque audio

Le casque audio est utilisé pour écouter ses enregistrements favoris sans déranger les autres. Il peut être utilisé non seulement pour mixage ou autre traitement des enregistrements, mais aussi lors de l’enregistrement lui-même, le DJing ou lors des concerts.

Il est certain que les écouteurs boutons de smartphone ou le casque pour communiquer via Skype ne sont pas adaptés pour travailler la musique dans un studio d’enregistrement à la maison. Pour cela, nous vous indiquons quelques conseils concernant le choix d’un casque pour travailler la musique dans le présent guide d’achat.

CONSEIL POUR DÉBUTANTS :

Pour chaque activité convient un type de casque donné et il n’en existe pas un type idéal pour tout. Certaines fonctions peuvent être combinées sans difficulté. Si vous voulez utiliser un casque pour mixer et enregistrer, il vaut mieux d’acheter un casque de studio de qualité qui est fermé. Si vous souhaitez être conseillés sur le choix des casques directement par nos spécialistes, appelez-nous au +420 800 100 029 (lun-ven 9 à 20h, sam 10 à 17h) ou envoyez-nous un email .

Écouteurs studio

Un casque studio est conçu pour travailler la musique, mixer et pour le mastering, il convient à être utilisé lors des voyages ou dans un studio à la maison pour ne pas déranger votre entourage. Pour mixage, le casque doit avoir une amplitude de fréquence suffisante, par exemple de 30 Hz à 20 kHz, il est cependant préférable qu’il atteigne aussi le spectre inaudible et transmette un son dans une amplitude de 18 Hz à 23 kHz ou plus. Plus l’amplitude est grande, plus le son est uniforme et fidèle dans tout le spectre audible. Lors du mixage, il est impératif d’entendre correctement toutes les basses et les aiguës et d’avoir des caractéristiques de fréquence équilibréesafin que les écouteurs n’accentuent aucune fréquence et ne créent aucune fausse idée concernant le son de l’enregistrement.

Écouteurs fermés

Si vous allez enregistrer le chant ou un instrument solo sur la musique de fond préenregistrée, il est important de bien entendre la base, mais également s’entendre soi-même, ceci est une question d’un bon équilibre du mix dans le casque, le son ne doit pas s’échapper du casque. Si le microphone capture également le son du casque ainsi que le clic qui sert d’aide, l’enregistrement serait déprécié. Par conséquent, lors de l’enregistrement, vous devez utiliser un casque fermé. Le casque couvre les oreilles entières et ne permet pas que le son écouté se propage dans l’environnement.

Casque ouvert ou semi-ouvert

Lorsque vous mixez et travaillez la musique, il est important que le casque vous donne le retour le plus possible fidèle. Dans ce cas, le casque le mieux adapté est un casque semi-ouvert avec une large amplitude de fréquence. Le son produit par ce casque n’interfère pas avec la construction fermée et est plus fidèle en comparaison avec le casque fermé qui « altère » légèrement la production des fréquences basses.

Casque DJ

Il est également très important que le casque tient bien aux oreilles du DJ, car celui-ci le portera sur ses oreilles pendant un bon moment. Par exemple, si vous l’utilisez pour placer l’aiguille à un endroit précis sur le vinyle, le casque doit bien plaquer afin d’éviter que le son de l’environnement pénètre à l’intérieur. Pour cette raison, un casque DJ est plutôt fermé et a de bonnes performances.

Dans le même temps, parfois le DJ a besoin d’entendre à la fois le son diffusé dans la salle et le morceau lancé depuis le pupitre dans le casque. Dans ce cas, le DJ utilisera un casque avec arceau rotatif. Une oreille écoute ainsi le son provenant du pupitre et l’autre le son de la salle.

Écouteurs intra-auriculaires (In-Ear)

Ces dernières années, les casques sont de plus en plus utilisés lors de concerts. En particulier, les batteurs qui veulent entendre ce que les autres jouent et ne veulent pas avoir trop de retours. Les chanteurs qui bougent beaucoup sur la scène apprécient également leurs propres écouteurs intra-auriculaires. Le monitoring intra-auriculaire est un système très pratique, un rapport d’instruments (voix) est convenablement réglé est envoyé directement à l’oreille du musicien au lieu vers les enceintes de retour.

Pour un monitoring in-ear conviennent des bouchons bien formés qui ne permettent entendre que le son envoyé par le sondier sans être dérangé par les bruits de la batterie ou de l’appareillage pour guitare mis à fond. Le monitoring in-ear pour les chanteurs est la solution aux problèmes de retour.

D’autres paramètres à surveiller

Si vous allez utiliser un casque non seulement en studio ou à la maison, il est bien pratique s’il peut être partiellement plié et est doté d’un étui.

Il est également très pratique si le casque est pourvu d’un câble amovible et des arceaux amovibles. Le casque pourra ainsi être conservé lorsque les arceaux seront trop usés et il ne sera pas nécessaire de le mettre à réparer à cause d’un câble cassé.

Par contre concernant les connecteurs, la plupart des casques sont directement équipés d’une réduction et peuvent ainsi être utilisés pour les ports de 3,5 mm à 6,3 mm.

Casque amplificateur

Si vous avez besoin de brancher plusieurs casques, ce qui arrive assez souvent lors d’un enregistrement, l’utilisation des fiches doubles n’est pas possible. Sur une sortie casque ne peuvent être branchés que deux casques et même cela n’est pas très recommandé. Cependant, la plupart des cartes son sont dotées de deux sorties casque au maximum. Pour ces cas existent des casque amplificateur. Les plus simples ont seulement une entrée et quatre sorties. Les avancés ont deux sorties différentes et permettent ainsi d’apporter deux mix différents et de varier entre eux. Les plus avancés permettent de varier les ratios entre les deux canaux et chaque musicien peut rajouter une autre source de son, par exemple clic.
Attendez, s’il vous plaît